Faire du Luxembourg le pays le plus sain au monde, une personne à la fois

Le Ministère de la Santé et le Consortium de la Médecine Personnalisée (Personalized Medicine Consortium ou PMC) de Luxembourg ont organisé le SOMMET LUXEMBOURGEOIS DE LA SANTÉ – Faire du Luxembourg le pays le plus sain au monde, une personne à la fois – un événement qui s’est tenu les mercredi 2 et jeudi 3 mai 2012 à la Chambre de Commerce de Luxembourg. Le Sommet s’est déroulé en présence de Mars Di Bartolomeo, Ministre de la Santé du Grand-Duché de Luxembourg et Rafael Bengoa, Ministre de la Santé et de la Consommation du Pays Basque, Espagne.

Une nouvelle vision pour le Luxembourg

Le Luxembourg peut devenir la première nation au monde offrant à chacun la possibilité de prévenir toute maladie évitable, d’accéder à des interventions diagnostiques et thérapeutiques efficaces permettant de guérir toutes les maladies curables, et de gérer les souffrances inutiles ou inévitables.

Le Luxembourg peut atteindre cet objectif en réunissant les importants organismes locaux, nationaux et internationaux pour évaluer, planifier et mettre en œuvre des modèles de gestion durables qui favorisent les innovations, permettant au Luxembourg de devenir le pays le plus sain au monde.

Une approche inclusive

Le Sommet Luxembourgeois de la Santé a été conçu pour mettre en place les bases nécessaires au lancement d’une initiative visant à faciliter le dialogue entre tous les acteurs concernés en vue d’introduire des innovations qui favorisent un niveau optimal de santé au Luxembourg.

Le Sommet s’est déroulé en deux volets :

Volet 1: 60 experts nationaux et internationaux se sont réunis pour identifier de nouveaux projets de collaboration audacieux visant à transformer le système de santé.

Volet 2: les projets de collaboration pilotes identifiés par les experts ont été présentés à 200 membres du public.

Pensée locale, apport global

Le sommet est affilié avec le Maimonides Project, une initiative mondiale qui réunit les meilleurs cerveaux, connaissances et outils de la planète au sein d’environnements locaux, et qui vise à développer des approches nouvelles et plus efficaces à la mise en place d’un mode de vie sain.

Avec la participation de

Mars Di Bartolomeo, Ministre de la Santé, Luxembourg
Rafael Bengoa, Ministre de la Santé et de la Consommation, Pays Basque, Espagne

Les participants au Sommet ont découvert

Des initiatives fructueuses qui, d’ores et déjà, permettent une amélioration de la santé de la population et accélèrent la transformation des systèmes de santé dans d’autres régions du monde

Des initiatives innovantes permettant d’ores et déjà aux individus et aux collectivités de s’adapter et de gérer les défis physiques, mentaux ou sociaux.

Des propositions de nouveaux projets de collaboration pilotes audacieux identifiés par des experts et destinés à permettre au Luxembourg d’envisager de devenir le pays le plus sain au monde